Loin de la fascination des spectacles, être en état d’hypnose permet de retrouver profondément son monde intérieur, fait d’émotions et d’expériences. L’esprit conscient s’efface, les souvenirs reviennent, les sensations également. L’hypnothérapeute guide ce cheminement. L’hypnose permet l’accès à notre inconscient pour  libérer et activer les  ressources créatives de votre inconscient et son potentiel pour accéder au changement.

C’est une méthode thérapeutique d’accompagnement au changement. Son approche est souple : c’est vous qui faites les changements nécessaires, vous gardez le contrôle de vos actes et l’intégralité de votre libre-arbitre.

Cet état d’hypnose est un « état » naturel qui se déclenche spontanément chez tout le monde et quotidiennement. Par exemple lorsque l’on est absorbé par un livre ou une musique. Ou encore, lorsqu’on est dans la « lune ». A ce moment précis, c’est comme si le monde extérieur n’existait plus. C’est comme si on faisait totalement abstraction de ce qui nous entoure. Et puis après quelques instants, on « revient » dans l’ici et le maintenant. Cet état se nomme « transe » ou EMC (État Modifié de Conscience). L’hypnose que je j’utilise est issue de la pratique de Milton Erickson, psychiatre et médecin. L’hypnothérapeute n’est qu’un accompagnateur. Souvent, le changement s’effectue au fil de l’eau, quelques heures ou quelques jours après la séance et parfois même sans que le patient n’y prête attention.

Les champs d’application